Logo Pateo.nl English Nederlands Русский Image de Terra
Español Italiano 中文
Deutsch Türkçe العربية

© Pateo.nl : Wholly Science - Johan Oldenkamp

Accueil Wholly Science Pateo TV Vidéos Pateo Bulletin À propos
Nouvelles Cours Vidéo Pateo Radio Livres Liens Web Dons
Événements Saines Écriture TV PateoPedia Articles Autres Contact

Pateo Bulletin

 

Pateo Bulletin du 23 décembre 2017 sur “Joyeuse fête mi-hiémale”


Joyeuse fête mi-hiémale

Les anciens peuples germains divisaient l’année en deux parties. Au cours de la moitié claire, les jours duraient plus longtemps que les nuits et pendant la moitié sombre, c’était l’inverse. De la même manière que nous appelons la partie claire de la journée, entre le lever et le coucher du soleil, « jour » et la partie sombre « nuit », nous pouvons également utiliser les termes « été » et « hiver » pour indiquer une division équivalente au niveau annuel. Cependant ces désignations ne doivent pas être confondues avec les saisons du même nom car il ne s’agit pas ici de deux périodes annuelles sur quatre mais bel et bien des deux moitiés de l’année. Saviez-vous par ailleurs que la partie estivale dure une semaine de plus que la partie hivernale (dans l’hémisphère nord)?

Traditionnellement, le milieu de chacune de ces deux périodes donnait lieu à de grandes célébrations chez les anciens germains. La fête mi-estivale était appelée « Litha » et se tenait au solstitium (littéralement: le soleil immobile), ce qui a donné le mot « solstice » en français, lorsque la trajectoire céleste du soleil Hélios était la plus longue de l’année. La fête mi-hiémale était nommée « Yule » et également célébrée au solstice, mais cette fois lorsque la trajectoire céleste du soleil Hélios était la plus courte de l’année. Le point culminant de la fête de Yule se situait toujours entre le début de la dernière des trois plus longues nuits et la résurrection de la lumière au lever du soleil qui s’ensuivait.

Dans notre calendrier actuel imposé par Rome (le Vatican), nous célébrons cette Résurrection du Porteur de Lumière le 25 décembre. Mais selon l’authentique calendrier lunaire des peuples germains, la fête de Yule se situe toujours quelque part entre la lunaison « pré-Yule » et le mois lunaire suivant de « post-Yule ». Cette année (2017) cette célébration annuelle de la Résurrection du Porteur de Lumière tombe le 8 de la lunaison de pré-Yule.

Si nous suivions un authentique calendrier lunaire, l’influence du cycle lunaire sur notre vie (subconsciente) deviendrait une évidence pour de plus en plus de gens. Et c’est précisément la raison pour laquelle Rome a supprimé ces pratiques « païennes » afin de pouvoir régner comme un roi borgne sur les germains aveuglés par cette abrogation. C’est en tout cas ma conclusion. Quelle est la vôtre?

Quoiqu’il en soit, c’est avec grand plaisir que je vous souhaite à vous ainsi qu’à tous vos proches une joyeuse fête mi-hiémale: qu’elle nous rappelle qu’au plus profond de nous, la Lumière peut également ressusciter!


Merci d’avoir lu ce Pateo Bulletin (voire de l’avoir partagé ou transmis).

Avec amour et sagesse,

Johan Oldenkamp

Pateo.nl : Wholly Science (la réunion revivifiante de la science saine et la spiritualité solide)


S’abonner ou se désabonner

Ceci est le deuxième bulletin d’information de Pateo.nl. Si vous ne souhaitez plus le recevoir, envoyez un message à Bulletin @ Pateo.nl (sans espaces) avec pour sujet « Désabonnement Bulletin » (à moins que cette lettre d’information ne vous ait été transmise). Vous pouvez vous réinscrire à tout moment en envoyant tout simplement un message ayant pour sujet « Inscription au Bulletin » à cette même adresse e-mail.


Cette Pateo Bulletin est également disponible en anglais, allemand, italien et néerlandais.

© Pateo.nl : Cette page a été mise à jour le 2017/12/23.